Métiers informatiques

De Sciencinfolycee
Révision datée du 27 mars 2013 à 07:35 par Vthierry (discussion | contributions) (Architecte de système d’information)
(diff) ← Version précédente | Voir la version actuelle (diff) | Version suivante → (diff)
Aller à : navigation, rechercher
J.L. Bernaudin Pasc@line

Chef de projet informatique

Voir : chef de projet.

Véritable chef d'orchestre, le chef de projet traduit les demandes de son client en solutions informatiques. De l'analyse des besoins à la livraison du produit, ses missions exigent des compétences aussi bien techniques que managériales.

Nature du travail

La phase d'étude

Le chef de projet supervise la conception de la solution informatique la plus adaptée à la demande du client. Pour cela, il assiste les utilisateurs dans la définition de leurs besoins, puis élabore un cahier des charges. Il évalue le temps de travail et le budget nécessaires à la réalisation, établit les plannings (répartition des tâches dans le temps), évalue les risques et les enjeux... Il peut décider de sous-traiter une partie ou la totalité du projet.

Piloter l'avancée du projet

En tant que coordinateur, il contrôle la qualité des développements, veille au respect des délais et des coûts. Il effectue le compte-rendu opératoire (reporting), à sa hiérarchie, comme à son client. Son impératif : boucler le projet en temps et en heure, en répondant au mieux au budget et aux attentes de départ.

Le mener à bon port

Il est également là pour la mise en place du projet, sa bonne intégration dans l'entreprise, et pour apporter des améliorations si besoin. La maintenance et l'évolution peuvent aussi relever de ses fonctions.

Compétences requises

Connaître la technique

Un chef de projet possède de solides connaissances informatiques pour mener au mieux sa mission (estimation précise du calendrier et des coûts par poste de travail...) et pour dialoguer avec son équipe sur les choix opérés : langages de programmation, plateformes, etc.

Et le métier de son client

Un chef de projet qui connaît bien le métier de l’entreprise cliente transcrit plus aisément le besoin exprimé en solutions informatiques pertinentes. Il peut les justifier à moindre risque auprès de sa direction ou de la SSII qui l'emploie. C'est pourquoi une compétence fonctionnelle (gestion de production, commerciale, ressources humaines, finance...) est souvent demandée.

Allier méthode et communication

Gestionnaire, il combine organisation et rigueur. Manager, il sait encadrer et motiver son équipe, la faire évoluer (formations...). À la clé, le sens de la communication et le goût relationnel. De la diplomatie aussi avec les fournisseurs, les clients et tous les intervenants. Maîtrise de l'anglais indispensable.

Lieux d’exercice et statuts

Différents degrés d'expertise

Le chef de projet est rattaché au directeur des études ou au DSI. Employé dans une société utilisatrice, il a la direction d'un ou plusieurs services. Dans une société de service en ingénierie informatique (SSII), il travaille sur une mission précise pour une entreprise cliente. Selon son degré d'expertise, le chef de projet intervient dès la phase d'étude ou rentre en jeu pour en assurer le suivi.

Porter un projet de Ajusqu'à Z

Dans les services importants, il sert d'interface entre les différents spécialistes amenés à intervenir (ingénieurs, techniciens, clients, fournisseurs...). Il fait converger toutes les compétences, internes ou externes, nécessaires à sa réalisation. Dans une petite structure, où il peut être seul en charge du projet, il doit être polyvalent pour maîtriser toutes les étapes.

Souvent sur le fil

Des horaires chargés sont parfois à prévoir, notamment en période d'installation et de mise au point des programmes développés. En société de services, les détachements chez les clients peuvent occasionner des déplacements fréquents. Respecter les délais et les budgets relève parfois du numéro d'équilibriste.

Architecte de système d’information


Voir : architecte et système d’information.

Nature du travail

L’architecte de système d’information conçoit les différents éléments d’un système d’information et la manière dont ils vont s’imbriquer. Il gère aussi les évolutions du système, en fonction des évolutions technologiques et des besoins métiers de l’entreprise.

Analyser le système existant, comprendre les attentes des utilisateurs, les traduire en solution informatique puis participer à la réalisation du nouveau système, telles sont les principales étapes de l'activité d'un architecte de système d'information. Le cœur de sa mission, très technique, consiste à modéliser et à décomposer le système, ce qui lui permet de faire ensuite des choix en matière de matériel, de logiciels ou de progiciels. Il élabore ensuite un plan de développement ou d'intégration qu'il transmet au chef de projet. C'est sur cette base que vont travailler les développeurs et les intégrateurs.

Compétences requises

Impliquant une vision synthétique et globale des systèmes d'information, cette fonction requiert aussi une excellente connaissance du fonctionnement de l'entreprise, de ses métiers et de ses flux. Elle demande par ailleurs de la rigueur, de la méthode ainsi que de bonnes capacités à s'adapter aux évolutions technologiques.

Généralement, cette fonction est proposée à des informaticiens de niveau bac + 4/5 disposant de plusieurs années d'expérience, acquises dans le développement : c'est un préalable indispensable pour acquérir une vision globale du système.

Evolution de carrière

Une expérience à ce type de poste permet traditionnellement d'évoluer dans deux directions, soit vers l'expertise technique, soit vers le conseil.

Les systèmes d'information sont hétérogènes et de plus en plus complexes : les applications se renouvellent sans cesse, notamment dans le domaine des réseaux et des télécoms. Désormais, c'est donc sur sa capacité à imaginer un système évolutif et flexible que l'on juge un architecte de système d'information.