Une introduction à la science informatique : architecture : Différence entre versions

De Sciencinfolycee
Aller à : navigation, rechercher
m (Remplacement du texte — « 1.5. Architecture de machine » par « Architecture de machine »)
 
(Une révision intermédiaire par le même utilisateur non affichée)
Ligne 4 : Ligne 4 :
 
|Auteur(s)=CRDP de l'académie de Paris; Dowek, Gilles;
 
|Auteur(s)=CRDP de l'académie de Paris; Dowek, Gilles;
 
|SiloRole=éditeur; initiateur;
 
|SiloRole=éditeur; initiateur;
 +
|SiloNotes=ISBN : 978-2-86631-188-9, ISNN : 1625-3000; coll. Repères pour agir; pp. 187-235; 20 €
 
|SiloLangue=fre
 
|SiloLangue=fre
 
|Résumé=Quatrième chapitre thématique de l'ouvrage "Une introduction à la science informatique" : l'architecture de machine informatique. Un ordinateur, qui permet d'exécuter des algorithmes décrits dans des langages de programmation, peut se décrire à plusieurs échelles : à celle du nanomètre, c'est l'assemblage de plusieurs millions de transistors ou "briques de base" ; à une échelle supérieure, c'est un processeur entouré de cases mémoire, qui lit leur contenu et les modifie, avant de le réécrire en mémoire. A une échelle encore au-dessus, c'est une machine capable d'exécuter des programmes écrits en langage machine, vers lequel on peut traduire tous les programmes écrits en langages évolués. Chacune de ces structures se construit à partir de celle de taille immédiatement inférieure, et ce constat guide toute la pédagogie du chapitre qui traite des portes logiques, de la notion de bus, des blocs de logique séquentielle, de la machine de Von Neumann, des chemins de données et de l'unité de contrôle, de l'extension des modes d'adressage, du langage d'assemblage, des entrées/sorties simples, du fonctionnement d'un assembleur et de la compilation manuelle.
 
|Résumé=Quatrième chapitre thématique de l'ouvrage "Une introduction à la science informatique" : l'architecture de machine informatique. Un ordinateur, qui permet d'exécuter des algorithmes décrits dans des langages de programmation, peut se décrire à plusieurs échelles : à celle du nanomètre, c'est l'assemblage de plusieurs millions de transistors ou "briques de base" ; à une échelle supérieure, c'est un processeur entouré de cases mémoire, qui lit leur contenu et les modifie, avant de le réécrire en mémoire. A une échelle encore au-dessus, c'est une machine capable d'exécuter des programmes écrits en langage machine, vers lequel on peut traduire tous les programmes écrits en langages évolués. Chacune de ces structures se construit à partir de celle de taille immédiatement inférieure, et ce constat guide toute la pédagogie du chapitre qui traite des portes logiques, de la notion de bus, des blocs de logique séquentielle, de la machine de Von Neumann, des chemins de données et de l'unité de contrôle, de l'extension des modes d'adressage, du langage d'assemblage, des entrées/sorties simples, du fonctionnement d'un assembleur et de la compilation manuelle.
Ligne 13 : Ligne 14 :
 
|SiloStructure=hiérarchique
 
|SiloStructure=hiérarchique
 
|SiloNiveauAgregation=3.une collection de ressources de niveau 2
 
|SiloNiveauAgregation=3.une collection de ressources de niveau 2
|SiloDuree=pp 187-235; ISBN : 978-2-86631-188-9/1625-3000
 
 
|SiloTypePedagogique=méthodologie
 
|SiloTypePedagogique=méthodologie
 
|SiloPublicCible=enseignant
 
|SiloPublicCible=enseignant
 
|SiloUtilisationPédagogique=Outils pédagogiques : comme tous les autres chapitres, la moitié de celui-ci présente des exercices corrigés et commentés, des exercices non corrigés, des questions d'enseignement, et des compléments sur quelques extensions du modèle d'architecture, les machines parallèles qui permettent d'accélérer le temps de résolution des opérations, la notion de système d'exploitation et quelques simulateurs permettant de se familiariser avec la logique et les processeurs, enfin une bibliographie.
 
|SiloUtilisationPédagogique=Outils pédagogiques : comme tous les autres chapitres, la moitié de celui-ci présente des exercices corrigés et commentés, des exercices non corrigés, des questions d'enseignement, et des compléments sur quelques extensions du modèle d'architecture, les machines parallèles qui permettent d'accélérer le temps de résolution des opérations, la notion de système d'exploitation et quelques simulateurs permettant de se familiariser avec la logique et les processeurs, enfin une bibliographie.
|SiloDroit=Creative Commons Paternité
+
|SiloDroit=Licence Creative Commons  
 
|SiloRelation=est une partie de
 
|SiloRelation=est une partie de
 
|SiloRelationURL=https://wiki.inria.fr/sciencinfolycee/Une_introduction_%C3%A0_la_science_informatique_pour_les_enseignants_de_la_discipline_en_lyc%C3%A9e
 
|SiloRelationURL=https://wiki.inria.fr/sciencinfolycee/Une_introduction_%C3%A0_la_science_informatique_pour_les_enseignants_de_la_discipline_en_lyc%C3%A9e

Version actuelle datée du 7 mars 2012 à 16:43

Section Description
URL https://wiki.inria.fr/wikis/sciencinfolycee/images/2/2f/LSICh4.pdf
Titre Une introduction à la science informatique : architecture
Auteur(s) CRDP de l'académie de Paris ; Dowek, Gilles
Fonction(s) éditeur ; initiateur
Notes ISBN : 978-2-86631-188-9, ISNN : 1625-3000; coll. Repères pour agir; pp. 187-235; 20 €
Section Analyse
Langue fre
Résumé Quatrième chapitre thématique de l'ouvrage "Une introduction à la science informatique" : l'architecture de machine informatique. Un ordinateur, qui permet d'exécuter des algorithmes décrits dans des langages de programmation, peut se décrire à plusieurs échelles : à celle du nanomètre, c'est l'assemblage de plusieurs millions de transistors ou "briques de base" ; à une échelle supérieure, c'est un processeur entouré de cases mémoire, qui lit leur contenu et les modifie, avant de le réécrire en mémoire. A une échelle encore au-dessus, c'est une machine capable d'exécuter des programmes écrits en langage machine, vers lequel on peut traduire tous les programmes écrits en langages évolués. Chacune de ces structures se construit à partir de celle de taille immédiatement inférieure, et ce constat guide toute la pédagogie du chapitre qui traite des portes logiques, de la notion de bus, des blocs de logique séquentielle, de la machine de Von Neumann, des chemins de données et de l'unité de contrôle, de l'extension des modes d'adressage, du langage d'assemblage, des entrées/sorties simples, du fonctionnement d'un assembleur et de la compilation manuelle.
Sélection(s) thématique(s) Architecture de machine
Mots-clés normalisés architecture de machine informatique ; ordinateur ; processeur ; mémoire machine ; langage machine ; porte logique électronique ; bus informatique ; système séquentiel ; architecture de von Neumann ; chemin d'accès ; unité de contrôle machine ; dispositif entrée-sortie de l'ordinateur ; compilation de langages de programmation ; système d'exploitation et d'application multi-tâches ; simulation informatique ; architecture parallèle
Proposition autres mots-clés
Type documentaire texte
Typologie Générale ouvrage
Date de publication 2011/05/31
Structure du document hiérarchique
Niveau d'agrégation 3.une collection de ressources de niveau 2
Exigences techniques
Section Pédagogie
Type pédagogique méthodologie
Public cible enseignant
Utilisation pédagogique Outils pédagogiques : comme tous les autres chapitres, la moitié de celui-ci présente des exercices corrigés et commentés, des exercices non corrigés, des questions d'enseignement, et des compléments sur quelques extensions du modèle d'architecture, les machines parallèles qui permettent d'accélérer le temps de résolution des opérations, la notion de système d'exploitation et quelques simulateurs permettant de se familiariser avec la logique et les processeurs, enfin une bibliographie.
Section Relation
Type de la relation est une partie de
URL de la relation https://wiki.inria.fr/sciencinfolycee/Une introduction %C3%A0 la science informatique pour les enseignants de la discipline en lyc%C3%A9e
Description de la relation Accès à la notice du livre dans son ensemble avec un lien vers la librairie CNDP pour l'acquérir (Rappel : Pourquoi imprimer soi-même ? ça coûte plus cher pour un résultat moins pratique que le livre et ça ne respecte pas le travail des auteurs !).
Section Droits
Droits du document Licence Creative Commons
Section processus de validation (workflow)
Intervenants MG (proposition) ; DB
Statut du workflow publiée

Signaler cette ressource. Si ce lien de signalement ne fonctionne pas (ouverture intempestive d'un mailer alors que vous utilisez un webmail) c'est qu'il vous manque l'extension idoine dans votre navigateur (par exemple l'extension send-mail pour firefox); c'est une bonne occasion de l'installer.