Questions d'installation et de matériel : Différence entre versions

De Sciencinfolycee
Aller à : navigation, rechercher
(Autres solutions)
 
(8 révisions intermédiaires par 2 utilisateurs non affichées)
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
=== Solutions conseillées ===
 
=== Solutions conseillées ===
  
# Installer '''VirtualBox''' (https://www.virtualbox.org/wiki/Downloads) sur les machines du lycée comme sur celles des élèves, à la maison. C'est disponible (gratuitement) aussi bien pour Windows, mac OS/X, Linux et autres systèmes Unix. C'est aussi un bon entrainement à l'installation de systèmes car il faut «piger comment ça marche».  
+
# Installer '''VirtualBox''' (https://www.virtualbox.org/wiki/Downloads) sur les machines du lycée comme sur celles des élèves, à la maison. C'est disponible (gratuitement) aussi bien pour Windows, mac OS/X, Linux et autres systèmes Unix. C'est aussi un bon entrainement à l'installation de systèmes car il faut « saisir comment ça marche ».  
 
#*&rarr; Un bon tutoriel d'installation est ici : http://www.malekal.com/2010/11/12/tutorial-et-guide-system-virtualbox et un autre (orienté Linux) est là :<br>http://www.techradar.com/news/software/operating-systems/how-to-run-linux-in-a-virtual-machine-697144#articleContent
 
#*&rarr; Un bon tutoriel d'installation est ici : http://www.malekal.com/2010/11/12/tutorial-et-guide-system-virtualbox et un autre (orienté Linux) est là :<br>http://www.techradar.com/news/software/operating-systems/how-to-run-linux-in-a-virtual-machine-697144#articleContent
 
#*&rarr; Sur un disque externe (usb ou disque dur), on installe une image de la machine virtuelle que l'on démarre en lançant VirtualBox. Ce peut être [http://joomla.e-apprendre.net/informatique/latex_linux.html Ubuntu] sur cette machine virtuelle, seule l'application VirtualBox étant installée sur les machines physiques. Et le travail de l'élève est exactement le même qu'il soit au lycée ou à la maison. Une vidéo très pédagogique montre cela : http://youtu.be/NJNpyK3md6Q
 
#*&rarr; Sur un disque externe (usb ou disque dur), on installe une image de la machine virtuelle que l'on démarre en lançant VirtualBox. Ce peut être [http://joomla.e-apprendre.net/informatique/latex_linux.html Ubuntu] sur cette machine virtuelle, seule l'application VirtualBox étant installée sur les machines physiques. Et le travail de l'élève est exactement le même qu'il soit au lycée ou à la maison. Une vidéo très pédagogique montre cela : http://youtu.be/NJNpyK3md6Q
 
#*&rarr; Le coût de cette solution est l'achat d'un disque dur externe par l'élève (une vingtaine d'euros) ou de clé USB (avec quelques limites : capacité, robustesse, vitesse).
 
#*&rarr; Le coût de cette solution est l'achat d'un disque dur externe par l'élève (une vingtaine d'euros) ou de clé USB (avec quelques limites : capacité, robustesse, vitesse).
 
#*&rarr; Cette solution a été proposée par notre collègue Brice Canvel, enseignant au Collège Sainte-Croix de Fribourg (Suisse), voir sa présentation : [http://oc-informatique.ch/_media/oci/journee-2011-01/machine_virtuelle.pdf une machine virtuelle pour enseigner l'info].
 
#*&rarr; Cette solution a été proposée par notre collègue Brice Canvel, enseignant au Collège Sainte-Croix de Fribourg (Suisse), voir sa présentation : [http://oc-informatique.ch/_media/oci/journee-2011-01/machine_virtuelle.pdf une machine virtuelle pour enseigner l'info].
# Si les individus sont responsables et raisonnables, autoriser le boot sur des périphériques USB, clé ou disque dur. On peut facilement fournir un système Linux prêt à l'emploi avec tous les outils qu'il faut et un système graphique efficace et productif.  
+
# Si les individus sont responsables et raisonnables, on peut autoriser l'amorçage (''boot'') sur des périphériques USB, clé ou disque dur. On peut facilement fournir un système Linux prêt à l'emploi avec tous les outils qu'il faut et un système graphique efficace et productif.  
#*&rarr; Une solution de clé USB est en cours à partir de http://clefagreg.dnsalias.org
+
#*&rarr; '''<font color=green>Une solution de clé USB toute prête, contenant la plupart des logiciels requis, est proposée dans cette page :</font> [[ClefISN]]'''
 
#*&rarr; Elle est complémentaire de la solution 1 car elle permet aussi de partager une "bibliothèque" de ressources documentaires et logicielles.
 
#*&rarr; Elle est complémentaire de la solution 1 car elle permet aussi de partager une "bibliothèque" de ressources documentaires et logicielles.
#*&rarr; Le plus simple est de télécharger et d'utiliser le logiciel [[LinuxLive_USB_Creator|Linux Live USB Creator]] puis faire une mise à jour du système grâce au logiciel prévu à cet effet (apt-get sous Ubuntu) tandis que [http://www.01net.com/telecharger/windows/Utilitaire/manipulation_de_fichier/fiches/47899.html USB Image Tool] permet la duplication (on peut aussi dupliquer les clés brutalement sous Linux avec l'utilitaire dd).
 
 
#**La limite de cette solution est double : il faut un bon taux de transfert donc une clé de qualité (20 Mo/s en lecture et 5 Mo/s en écriture) et savoir que c'est un objet fragile, donc que les données qui sont dessus le sont aussi.
 
#**La limite de cette solution est double : il faut un bon taux de transfert donc une clé de qualité (20 Mo/s en lecture et 5 Mo/s en écriture) et savoir que c'est un objet fragile, donc que les données qui sont dessus le sont aussi.
#**On peut consolider un peu le dispositif avec un compte DropBox.
+
#**On peut compléter le dispositif avec un compte DropBox.
#**Si le responsable des équipements considère cette approche comme trop risquée, il doit interdire l'amorçage sur périphériques externes (au niveau du BIOS des machines).
+
#**Si le responsable des équipements considère cette approche comme trop risquée, il doit interdire l'amorçage sur périphériques externes (au niveau du BIOS des machines) et choisir une autre des solutions proposées ici.
  
 
=== Autres solutions ===
 
=== Autres solutions ===
  
#On peut tenter de s'accomoder de l'existant en créant des comptes spéciaux pour les élèves inscrits en ISN, comptes ayant un peu plus de droits que les autres. Cette approche pose des problèmes de sécurité.
+
#On peut tenter de s'accomoder de l'existant en créant des '''comptes spéciaux''' pour les élèves inscrits en ISN, comptes ayant un peu plus de droits que les autres. Cette approche pose des problèmes de sécurité.
#Si l'administrateur le permet, on peut installer un système à double boot sur le parc de machines qui seront utilisées par les élèves pour ISN et pourront y installer un système linux, etc.
+
#Si l'administrateur le permet, on peut installer un '''système à double boot''' sur le parc de machines qui seront utilisées par les élèves pour ISN et pourront y installer un système linux, etc.
 
#*&rarr; Avantage : un système stable, en réseau, facile à mettre à jour.  
 
#*&rarr; Avantage : un système stable, en réseau, facile à mettre à jour.  
 
#*&rarr; Inconvénient : les élèves n'en disposent pas quand ils sont chez eux.  
 
#*&rarr; Inconvénient : les élèves n'en disposent pas quand ils sont chez eux.  
 
#Les autres solutions passent par l'achat de systèmes dédiés, ou d'un serveur avec des machines virtuelles. Par exemple:
 
#Les autres solutions passent par l'achat de systèmes dédiés, ou d'un serveur avec des machines virtuelles. Par exemple:
#*&rarr; L'achat de nanomachines (genre Cubox, Raspberry Pi) qu'on branche à la demande sur les écrans, claviers, souris qui sont déjà présents sur place. La couche réseau n'existe plus vraiment, les nanotrucs sont directement connectés à Internet.
+
#*&rarr; L'achat de nanomachines (genre Cubox, Raspberry Pi, ODroid) qu'on branche à la demande sur les écrans, claviers, souris qui sont déjà présents sur place. La couche réseau n'existe plus vraiment, les nanotrucs sont directement connectés à Internet.
#*Voir : http://www.raspberrypi.org ou http://www.solid-run.com/products/cubox ou encore http://www.cstick.com
+
#**Voir : http://www.raspberrypi.org ou http://www.solid-run.com/products/cubox ou http://www.hardkernel.com ou encore http://www.cstick.com
#*Cette solution présente un avantage inattendu : son faible coût est rapidement amorti par l’économie d’électricité réalisée.
+
#**Cette solution présente un avantage inattendu : son faible coût est rapidement amorti par l’économie d’électricité réalisée.
#Si l'établissement a des moyens, on peut envisager un parc de machines dédiées ...
+
#**Inconvénient : il faut disposer d'écrans connectables sur ce type de matériel.
 +
#**Pourrait s'adapter à la robotique.
 +
#*&rarr; Si l'établissement a des moyens, on peut envisager un parc de machines dédiées ...
  
 
[[Catégorie:PageThématique]]
 
[[Catégorie:PageThématique]]

Version actuelle datée du 16 juillet 2012 à 07:26

A propos des installations de salles, de machines etc.

Quels conseils pour gérer les questions matérielles ?

Position du problème

Des salles ...

Selon les créneaux horaires, l’enseignement ISN est dispensé dans une salle de cours, ou une salle de travaux pratiques, ou une salle de type « amphithéâtre » permettant la mise en œuvre de débats et d’échanges de qualité.

La salle réservée aux travaux pratiques et à la réalisation de projets doit permettre aux professeurs d’enseigner les bases et notions théoriques fondamentales, avec un recours possible aux outils numériques de présentations adaptés. Un environnement numérique suffisamment soutient la dynamique de projets, porteuse de sens en matière de socialisation (travail collaboratif), accompagnant l’élève dans la conquête de l’au­tonomie et dans sa démarche de créativité.

La salle de classe est équipée d’un poste connecté au web et à un vidéoprojecteur, muni des logiciels requis. Pour les travaux pratiques, il faut évidemment un nombre suffisant de postes installés afin que les élèves ne soient jamais à plus de deux par poste (et encore).

... au système d'exploitation

Le travail pratique va fréquemment amener des besoins d’installation de logiciels, même pour une seule séance. Or, la plupart des systèmes d’exploitation des ordinateurs des lycées sont ainsi réglés qu’il est impossible d’ins­taller certains (voire tous les) logiciels, ce qui peut s’avérer bloquant. Il est donc nécessaire de mener une ré­flexion sur ce sujet, avec pour but de fournir aux élèves et aux professeurs, dans le cadre de l’enseignement ISN, un système d’exploitation confortable, sécurisé et permettant un certain nombre d’actions système telles que les installations de logiciels.

Il y a donc besoin d'une diversité de logiciels (éditeurs de texte, interpréteurs de ligne de commande, environnements de développement, logiciel de traitement d'images, etc.) dont certains comme les compilateurs, serveurs http, simulateurs, observateur de réseau ne peuvent être installés sans droits d'administration sur les machines des lycées; tout cela nécessite de

    • → pouvoir installer des logiciels, y compris légèrement intrusifs, pour «soulever le capot» de l'ordinateur
      • ... mais uniquement dans le cadre de l'enseignement ISN évidemment
    • → pouvoir faire des installations complexes de logiciels (nécessitant des plugins ou greffons, bibliothèques, etc.) ceci de manière stable et ceci indépendamment du système informatique choisi.

En un mot : travailler confortablement sur les matériels des lycées sans être bridé et sans les perturber. Or, la plupart des systèmes d’exploitation des ordinateurs des lycées sont ainsi réglés qu’il est impossible d’installer certains (voire tous les) logiciels, et il arrive qu'aucun administrateur système ne soit sur place, ce qui peut s’avérer bloquant.

Les solutions possibles

Solutions conseillées

  1. Installer VirtualBox (https://www.virtualbox.org/wiki/Downloads) sur les machines du lycée comme sur celles des élèves, à la maison. C'est disponible (gratuitement) aussi bien pour Windows, mac OS/X, Linux et autres systèmes Unix. C'est aussi un bon entrainement à l'installation de systèmes car il faut « saisir comment ça marche ».
  2. Si les individus sont responsables et raisonnables, on peut autoriser l'amorçage (boot) sur des périphériques USB, clé ou disque dur. On peut facilement fournir un système Linux prêt à l'emploi avec tous les outils qu'il faut et un système graphique efficace et productif.
    • Une solution de clé USB toute prête, contenant la plupart des logiciels requis, est proposée dans cette page : ClefISN
    • → Elle est complémentaire de la solution 1 car elle permet aussi de partager une "bibliothèque" de ressources documentaires et logicielles.
      • La limite de cette solution est double : il faut un bon taux de transfert donc une clé de qualité (20 Mo/s en lecture et 5 Mo/s en écriture) et savoir que c'est un objet fragile, donc que les données qui sont dessus le sont aussi.
      • On peut compléter le dispositif avec un compte DropBox.
      • Si le responsable des équipements considère cette approche comme trop risquée, il doit interdire l'amorçage sur périphériques externes (au niveau du BIOS des machines) et choisir une autre des solutions proposées ici.

Autres solutions

  1. On peut tenter de s'accomoder de l'existant en créant des comptes spéciaux pour les élèves inscrits en ISN, comptes ayant un peu plus de droits que les autres. Cette approche pose des problèmes de sécurité.
  2. Si l'administrateur le permet, on peut installer un système à double boot sur le parc de machines qui seront utilisées par les élèves pour ISN et pourront y installer un système linux, etc.
    • → Avantage : un système stable, en réseau, facile à mettre à jour.
    • → Inconvénient : les élèves n'en disposent pas quand ils sont chez eux.
  3. Les autres solutions passent par l'achat de systèmes dédiés, ou d'un serveur avec des machines virtuelles. Par exemple:
    • → L'achat de nanomachines (genre Cubox, Raspberry Pi, ODroid) qu'on branche à la demande sur les écrans, claviers, souris qui sont déjà présents sur place. La couche réseau n'existe plus vraiment, les nanotrucs sont directement connectés à Internet.
    • → Si l'établissement a des moyens, on peut envisager un parc de machines dédiées ...