FilmPourQuoiTuCherches:Episode 5:Conclusion : Différence entre versions

De Sciencinfolycee
Aller à : navigation, rechercher
m
 
(5 révisions intermédiaires par le même utilisateur non affichées)
Ligne 1 : Ligne 1 :
=Synopsis=
+
* Ici on découvre que nous étions dans le futur depuis le début des cinq épisodes, ce qui permet de donner un avis ironique sur les technos à la fois en les montrant dans leur contexte historique parfois transitoire. Il faut être vigilant à ne pas donner ici la vision que les gens qui ne sont pas sur-consommateurs de technologie sont des attardés. Garder à l'esprit de pas tomber dans le consumérisme techno des riches.
* '''Objectif/message''': voir ci dessous.
 
* '''Lieu et contexte''':  (Ponctué d'images + de séquences vidéo et graphisme) Ici on découvre que nous étions dans le futur depuis le début des cinq épisodes, ce qui permet de donner un avis ironique sur les technos à la fois en les montrant dans leur contexte historique parfois transitoire. Il faut être vigilant à ne pas donner ici la vision que les gens qui ne sont pas sur-consommateurs de technologie sont des attardés. Garder à l'esprit de pas tomber dans le consumérisme techno des riches.
 
*'''Personnages''': héros et prof.
 
*'''Eléments de contenu''' (éléments de référence fournis aux créatifs):
 
Avant, tu sais, avant il y a avait des machines à écrire et des sténo-dactylos, attends, je t'explique. Avant tu tapais un texte directement sur l'imprimante, oui oui sans le mémoriser, juste un clavier et une imprimante. Donc si tu te trompais, ben tu retapais toute la feuille. Donc il y a avait des femmes, oui presque exclusivement des femmes, oui de ça non plus on n'a pas à être très fier, qui tapait à ta place sur le clavier. La discrimination des genres ne disparait pas avec la technologie !
 
Avant, attends, tu sais, avant les téléphones étaient relié au mur par un fil. Non non je blague pas, et il y avait un seul téléphone pour toute la famille, ah oui oui, même chez les gens riches, et donc non tu ne pouvais pas joindre les gens au téléphone sauf si ils étaient chez eux, donc impossible de joindre les gens hors de chez eux, c'est à dire quand tu savais déjà où ils étaient. Ah ben oui, si tu avais un rendez-vous il fallait tout prévoir à l'avance, le lieu l'heure et tout, ah ben sinon les gens se manquaient. Ensuite, je te parle de téléphone mais j'exagère un peu: ce n'étaient pas des téléphones complets comme maintenant, tu pouvais juste faire un numéro et parler à la personne, ah ou une seule personne à la fois, non sans l'image que le son, ah non pas de messages sms (tu rigoles), ah oui tu devais connaitre ou noter tous les numéros des gens que tu connaissais, pas de répertoire d'appel non plus.<br/>
 
Tiens pour te dire, avant, il y a avait un truc qui s'appelait une télévision. Je t'explique, c'est un écran qui permettait de recevoir un seul programme à la fois et au moment où il se diffusait, donc toute la famille regardait la même chose, et en plus tu ne pouvais choisir que parmi moins de dix programmes, une vraie galère. Et seuls quelques individus décidaient de ce que tous les autres devaient regarder ! Et seuls les journalistes pouvaient exprimer publiquement leur vision de l'actualité.<br/>
 
Tu me crois pas ? Avant les véhicules et les téléphones avaient pas de GPS, je te jure. Pour conduire ta véhicule à un endroit, il fallait être deux le deuxième avait une très grande feuille de papier, on appelait cela une carte, et il devait mettre en correspondance des traits de route, des noms de ville, pour deviner où la véhicule était, non sans se rendre compte parfois que c'était pas la bonne carte. Et quand les gens allaient en ville, ils se rencontraient par hasard, ah ben non, il pouvait localiser les quels de leurs copains étaient en ville, aussi puisqu'ils avaient pas de GPS, te dis je. Mais, même les objets n'avaient pas de puce électronique, donc si tu perdais un bijou ou un vêtement, tu pouvais absolument pas le relocaliser électroniquement, tu devais chercher à la main en tatonnant, là où il était.<br/>
 
Non, pas d'internet, toutes les connaissances étaient sur papier, dans des livres de bibliothèques, ah ben oui il fallait aller fouiller des murs entiers de livre en papier, et imprimer plein de fois les informations du jour (on appelait ça des journaux quotidiens) pour que tout le monde puisse en prendre connaissance, et tiens toi bien, avant les gens s'écrivaient des lettres sur papier, envoyées par la poste. Complètement dingue, il te fallait plus de deux jours pour savoir ce que la personne voulait te dire, une semaine si c'était d'un autre pays. Tu envoyais pas que des objets physiques, tu envoyais des mots dur du papier, je te promets.<br/>
 
Et bien sûr la médecine était très bizarre, si un de tes organes était malade on pouvait pas le remplacer, ou seulement par l'organe de quelqu'un qui venait juste décéder, c'est terrible hein ? Ah non pas d'organe bionique, non, on ne savait pas calculer tous les paramètres pour ça. Les gens sourds et aveugles étaient coupés du monde, au début du 21ème siècle les interfaces entre cerveau et ordinateur, n'en étaient qu'à leur balbutiement.<br/>
 
Ordinateur ? Ah oui ! Tu peux savoir ce que c'est toi un ordinateur, c'est un objet qui n'a existé qu'au début de l'informatique quand pour calculer il fallait faire des machines assez grosses et très fermées, oui bien avant que l'informatique s'incarne au sein de tous les objets qui nous entourent. Tu sais avant on apprenait même pas à l'école les fondements de l'informatique, on apprenait juste à se servir des logiciels existants: oh oui ! A l'époque les gens étaient juste effarés devant ce monde numérique qui émergeait.<br/>
 
Du coup tu vois les gens n'arrivaient pas à prendre du recul par rapport aux technologies qui changeaient vraiment la vie, et celles qui n'étaient qu'à consommer avant de passer aux suivantes.
 
  
=[[Dialogues Episode 5|Dialogues]]=
+
=== Quelques questions sur la société numérique ===
 +
 
 +
* Vivait-on si mal du temps des machines à écrire ?
 +
* Avec les cartes papier notre cerveau ne développait il pas son sens de l'orientation mieux qu'avec un GPS ?
 +
* Géo-localisation, traçabilité des gens, qui le contrôle ?
 +
** Quels risques pour une société démocratique  ?
 +
* Les lettres papier et nos livres de bibliothèque ne restent-ils pas aussi précieux et charmants ?
 +
* Le monde numérique nous facilite la vie . . mais ne la complique t'il pas aussi ?
 +
* Une amité comme celle du Petit Prince et du Renard est elle possible sur Facebook ?
 +
**  Comment ne pas perdre la richesse des relations humaines ?
 +
* Nous consommons depuis 2008 plus avec l'informatique que le transport aérien : est-ce bien écologique ?
 +
* Notre monde numérique . . pour le meilleur ou le pire ?
 +
** Le comprendre, c'est en être créateur, pas seulement utilisateur !
  
 
[[Catégorie:FilmPourQuoiTuCherches]]
 
[[Catégorie:FilmPourQuoiTuCherches]]

Version actuelle datée du 6 mai 2011 à 15:52

  • Ici on découvre que nous étions dans le futur depuis le début des cinq épisodes, ce qui permet de donner un avis ironique sur les technos à la fois en les montrant dans leur contexte historique parfois transitoire. Il faut être vigilant à ne pas donner ici la vision que les gens qui ne sont pas sur-consommateurs de technologie sont des attardés. Garder à l'esprit de pas tomber dans le consumérisme techno des riches.

Quelques questions sur la société numérique

  • Vivait-on si mal du temps des machines à écrire ?
  • Avec les cartes papier notre cerveau ne développait il pas son sens de l'orientation mieux qu'avec un GPS ?
  • Géo-localisation, traçabilité des gens, qui le contrôle ?
    • Quels risques pour une société démocratique ?
  • Les lettres papier et nos livres de bibliothèque ne restent-ils pas aussi précieux et charmants ?
  • Le monde numérique nous facilite la vie . . mais ne la complique t'il pas aussi ?
  • Une amité comme celle du Petit Prince et du Renard est elle possible sur Facebook ?
    • Comment ne pas perdre la richesse des relations humaines ?
  • Nous consommons depuis 2008 plus avec l'informatique que le transport aérien : est-ce bien écologique ?
  • Notre monde numérique . . pour le meilleur ou le pire ?
    • Le comprendre, c'est en être créateur, pas seulement utilisateur !